Avec une grand-mère artiste peintre, Jean-Baptiste a acquis le goût du dessin et de la peinture dès son plus jeune âge. Il a donc appris à dessiner très jeune. Depuis toujours il crée, sur tous types de support avec tous types de médiums. Amoureux de l’aquarelle, il a coloré ses dessins de cette unique façon jusqu’à intégrer l’École Pivaut où il se met à l’acrylique.

Sa formation : des pinceaux ou design

Jean-Baptiste Gouraud est un artiste depuis sa plus tendre enfance. Notamment avec un goût particulier pour la lumière. Toujours attiré par l’art, après son baccalauréat scientifique il réussit à intégrer l’École Pivaut à Nantes sans avoir à passer par une mise à niveau en arts appliqués. En effet, la mise à niveau est un passage souvent obligatoire pour les élèves qui viennent de section scientifique comme c’était son cas. Mais grâce à son talent et son assiduité dans les arts depuis toujours il parvient à l’éviter et obtient donc un diplôme d’art quelques années plus tard, le tout en finissant major de sa promotion. C’est grâce à ce parcours qu’il aura ajouté à son goût pour la peinture, un goût pour le design dont il pourra faire son métier.

Son évolution professionnelle jusqu’au poste de directeur artistique

Il travaille donc quelques années en tant que graphiste dans une agence web parisienne ou il pourra faire de la création d’identité visuelle, du design de sites et des campagnes d’e-mailing. Après quelques années de salariat Jean-Baptiste Gouraud devient directeur artistique en freelance. Grâce à sa nouvelle autonomie il peut désormais travailler sur une grande variété de projets tant en infographie qu’en web design. Avec ses clients variés, ils travaillent donc aussi bien en web qu’en print. Cette expérience lui aura donc permis d’élargir son champ de compétences, notamment avec la suite Adobe, Moqups, Sketch etc. Peu de temps après, il décide de retourner en agence web, mais cette fois-ci sous le titre de directeur artistique, où il s’occupera notamment de l’UX design.

Ses penchants artistiques : toutes les facettes de la peinture

Son outil favori est sans hésiter la peinture à l’huile. Il aime la grande polyvalence qu’elle offre en comparaison à l’acrylique ou l’aquarelle. En effet, cet outil dont le long temps de séchage peut être vu comme une contrainte permet au contraire d’offrir une grande densité à la toile. Comme les plus grands artistes de l’histoire, Jean-Baptiste aime son travail par couches qui offre de la profondeur à l’oeuvre. Jean-Baptiste est donc désormais un artiste complet maîtrisant à la fois l’aquarelle grâce à sa jeunesse, l’acrylique de par son parcours scolaire puis, finalement la peinture à l’huile. Il s’inspire d’artistes comme Scott Waddell ou Gottfried Helnwein et espère, lui aussi, un jour, avoir son atelier.